LE LÂCHER-PRISE

 

Lâcher prise, c’est laisser aller ce qui n’a plus lieu d’être pour aller vers ce qui vient.

Lâcher prise, c’est accepter ce qui est.

 

Pour trouver la paix intérieure et la sérénité, il est nécessaire de lâcher prise :

→ par rapport au passé : ce que j’ai vécu  (cause de tristesse, de mélancolie)

→ par rapport au futur : ce que je projette  (cause de stress et d’angoisse)

 

Accueillez ce qui vient, acceptez que vous ne pouvez pas tout contrôler, lâchez votre ego et ouvrez-vous à ce qui se présente sur votre chemin. Vivez le présent en pleine conscience, c’est ça la clef du bonheur !

Il est fondamental d’arriver à se détacher de ses pensées (toxiques), de se libérer de son ressentiment * et de savoir apprécier pleinement le moment présent.

Si vous ruminez ou ressassez, vous ne vous faites que du mal.

Il est bon alors de s’interroger : qu’est-ce qui cause ma souffrance ? Que puis-je faire pour y remédier ? Comment puis-je avoir plus de bien-être ?

Dites-vous que les situations doivent être vues comme des expériences dont vous tirez des leçons pour rendre votre vie meilleure. Un signal d’alarme en quelque sorte pour que vous preniez la décision d’agir afin de remédier à une situation de mal-être.

Aussi concentrez-vous sur le présent pour amener de la joie dans votre vie. Faites quelque chose qui vous fait vraiment plaisir !

 

* Evacuez la rancœur, la colère…Nous avons été tous été blessés par quelqu’un à un moment donné. Cette douleur est normale sur l’instant, mais si elle persiste c’est que nous avons du mal à lâcher prise, et nous entretenons cette douleur. Cela pose donc problème. C’est comme si l’on s’empêtrait dans une boucle d’émotions négatives, et cela nous nuit (mal à la tête, pensées noires, boule au ventre, perte de la joie de vivre…). Cela nous conduit alors dans un cycle infernal de peines et de colères. En émettant ces fréquences négatives et néfastes pour notre santé, c’est comme si nous les nourrissions. Il faut donc sortir de ce piège, car cela nous rend non seulement malheureux mais pèse en plus sur notre vie et nos relations. Nous devons être capables de lâcher prise, de nous libérer de l’emprise de ce ressentiment lié à une personne ou une situation afin tout simplement d’avancer vers le meilleur pour nous. Nous devons être capables de pardonner. Pardonner ne signifie pas oublier ou effacer le passé. Cela signifie laisser aller la peine, la colère, même si ce n’est pas facile ! Si vous contenez encore la douleur, vous l’entretiendrez. Pensez aux avantages du pardon. Vivez-le comme une profonde libération. Cela améliorera grandement les choses dans votre vie et dans vos relations. Ayez de l’empathie pour la personne qui vous a fait du mal en présumant qu’elle a souffert aussi. Lâchez prise sur ce qu’elle vous a fait car cela appartient au passé et vous ne pouvez pas le modifier. Mais vous pouvez modifier votre regard et vous détacher de ce passé pour vivre désormais dans le présent. Réalisez qu’en pardonnant, vous vous autorisez à être heureux et à avancer. Laissez l’amour grandir en vous et souhaitez du bonheur aux autres.

 

Plusieurs outils existent pour vous aider dans cette démarche de lâcher-prise :

  • la sophrologie
  • le soin NERTI pour enlever la charge émotionnelle
  • le mantra du Ho’oponopono
  • l’écriture (avec la lettre de ressentiments)
  • l’art thérapie (peinture…)
  • les Fleurs de Bach sur l’acceptation, travail de deuil…
  • le rite de la coupe de feu : écrire sur un papier, posé à l’intérieur de la coupe, les regrets, les émotions qu’on laisse derrière soi, tout ce dont on désire lâcher prise…et mettre le feu au papier
  • le sourire intérieur (pour retrouver la joie)
  • les rayons (envoyer de la lumière d’amour)
  • la spirale pour se reconnecter à son être véritable
  • la méditation : idéal pour ouvrir sa conscience, être à l’écoute de ses ressentis, faire taire l’agitation du mental, acquérir le discernement et voir le positif.

 

Il est vrai que lâcher prise n’est pas toujours chose aisée ; c’est toujours plus facile à dire à quelqu’un qu’à se l’appliquer à soi-même, car cela met en question l’ego. Par exemple : vous cherchez vos clefs, vous êtes pressé, agacé, énervé car vous pensez que vous allez arriver en retard et vous supposez une mauvaise réaction de  la personne qui vous attend. Vous êtes stressé, et votre esprit est ‘prisonnier’ du passé (‘bon sang, où ai-je posé les clefs ?’) et du futur (‘que va-t-on dire de moi ?’). Vous courez dans tous les sens et cherchez plusieurs minutes, en vain. Dans un moment comme celui-là, essayez de prendre du recul, de faire autre chose. Et là paf vous tombez sur vos clefs qui étaient posées près du lave-linge. Comme par magie vous les retrouvez alors que vous aviez l’esprit occupé par autre chose. En effet, penser de manière obsessionnelle à quelque chose est bien souvent inefficace. C’est un peu comme lorsque l’on vous demande le titre d’un film, et que vous ne vous en souvenez plus. Plus tard dans la journée, en vaquant à d’autres occupations, il vous revient comme par magie. En lâchant prise c’est comme si vous laissiez partir les blocages. Lâcher prise c’est aussi renoncer au contrôle de tout, à vouloir maîtriser les évènements ; c’est ouvrir son esprit au changement, changer de regard sur les choses, et vivre plus sereinement ! C’est aussi accepter nos limites, accepter les autres tels qu’ils sont, nous accepter tel que l’on est et vivre en conscience du moment présent. Vous verrez qu’il est plus facile de sentir de la joie lorsque l’on savoure vraiment un moment partagé ou que l’on admire un beau paysage, plutôt que si vous pensez pendant ce temps à ce que vous ferez (ou pas) le lendemain, car vous aurez alors l’esprit préoccupé et ne pourrez pas vraiment savourer à fond ce moment vécu.

Lâcher c’est aussi lâcher dans le sens relâcher, par conséquent cela signifie être moins tendu, moins stressé, cesser de retenir (certaines croyances par exemple). Lâcher prise c’est également ne pas faire dépendre son bonheur uniquement des conditions extérieures (et si si si…). Lâcher prise, c’est profiter.

Profitez des moments qui s’offrent à vous, des rencontres que vous pouvez faire. Lâchez, vous vous sentirez plus libéré, plus léger, plus en joie,

Vive le lâcher-prise !